Oushak - Médaillon central 8'5" x 6'1"

Passer aux informations produits
1 de 10
Prix habituel $1,850.00 CAD
Price $3,700.00 CAD Special Price $1,850.00 CAD

CUSTOM SIZES AVAILABLE BY SPECIAL ORDER

PLEASE CONTACT US FOR AVAILABILITY

Sizes are approximate. Photos are not necessarily exact for color.

New rugs are of the highest quality and are handpicked overseas by the Bashir Family.

Afficher tous les détails

Overview

Matériaux et savoir-faire :

Ce tapis soigneusement noué à la main est composé à 100 % de pure laine d'agneau. La laine est une matière naturelle, représentant un choix sain et respectueux de l'environnement avec une longue liste d'avantages. Le poil de ce tapis en laine est hygiénique et hypoallergénique, car le poil naturel empêche également la croissance des bactéries et des acariens. Il représente un excellent choix pour les personnes asthmatiques en raison de sa capacité naturelle de filtrage. Le tapis est doux sous le pied tout en restant résistant à l'usure et durable. Avec un entretien approprié adapté à ses besoins, ce tapis peut durer plus de 75 ans.

Finition:
La finition de ce tapis a été réalisée selon des techniques traditionnelles vieilles de plusieurs siècles. Une fois son laborieux nouage à la main terminé, il était roulé et entièrement immergé dans un bain désinfectant où ses fibres absorbaient entièrement tout le liquide de nettoyage. Après quoi, il a été posé à plat sur le sol où une équipe de nettoyeurs a utilisé des pagaies en bois ressemblant à des rames pour pousser l'eau à travers ses fibres et en extraire les impuretés. Les coups de rame étaient synchronisés pour éviter que le tapis ne se déchire. Chaque coup resserrait encore plus les nœuds. Aucune machine n'était impliquée dans son lavage ou son séchage.

Un bref aperçu des tapis Oushak

Ancien métier à tisser pour les grands tapis Ouchak en Turquie.Les Oushaks (parfois appelé Ushaks) sont des tapis Turcs utilisant un type particulier de motifs, conventionnellement nommés d'après la ville d'Ushak, en Turquie - une des plus grandes villes de l'Anatolie Occidentale, grand centre de production de tapis depuis l'aube de l'empire Ottoman jusqu'au 20ème siècle (bien que ces motifs aient aussi été tissés dans d'autres régions). Historiquement, les Ushaks ont été classés dans les « Tapis Anatoliens », Anatolien signifiant littéralement « pays du soleil levant ». Aujourd'hui, les savants en savent beaucoup plus sur les Ushaks et peuvent leur restituer leur nom. 'Anatolien' est utilisé comme dernière ressource lorsqu'une identification plus précise n'est pas possible ; en réalité, 'Anatolien' désigne un tapis fabriqué en Turquie. Le niveau de popularité internationale atteint par les tapis Ushaks est devenu tel que le mot "Oushak " est maintenant considéré comme un mot Anglais d'origine Turque. La région d'Ushak demeure aujourd'hui encore un lieu de fabrication de tapis plein d'activité. Ces tapis font partie des plus beaux tapis Orientaux, à tel point que beaucoup des chefs d'œuvres des 15ème et 16ème siècles ont été attribués aux Ushaks.

Les motifs populaires en étoile et en médaillon ont vu le jour à Oushak. Les tapis Oushak sont renommés pour la laine soyeuse et lumineuse dans laquelle ils sont tissés. Ils sont colorés de déclinaisons de cannelle, brique, doré, bleu, ivoire, safran et gris. Sur le marché Européen, les premiers tapis Turcs, avant la forme en étoile, sont appelés " tapis Lotto " et " tapis Holbein ". Ces termes font référence à leur représentation en détails minutieux dans des tableaux par Lorenzo Lotto et Hans Holbein le Jeune, dans lesquels ils sont souvent placés pour illuminer le fond, et suggèrent le statut du personnage. Ces tapis ont été importés par les Européens, décorant cathédrales et églises, ainsi que les maisons des riches et puissants.

Après le 17ème siècle, l'évolution du tissage des tapis Ushak est moins connue. La fin du 17ème siècle a vu le déclin du marché des tapis Orientaux, car les acheteurs Européens se sont mis à rechercher des tapis d'origine Européenne - principalement Aubusson, Savonnerie et Axminster. La diminution des ventes sur le marché Européen a entraîné le déclin de la production d'Ushaks. Ceux qui étaient encore fabriqués au 18ème siècle et au début du 19ème siècle étaient destinés à des personnages de haut rang des territoires Turcs ou d'Europe de l'Est. Vers la fin du 19ème siècle, quand le marché Européen a recommencé à s'intéresser aux tapis Persans, la population d'Usak n'avait plus assez de tisserands qualifiés dans les techniques traditionnelles Oushak. Les usines ont dû faire appel aux villages voisins et aux artisans qui avaient conservé leurs techniques ancestrales. Les tisserands sont donc venus des villages aux alentours et ont employé les techniques de leurs tribus.

À cette époque, la nouvelle industrie Oushak a vu deux changements majeurs dans son style : des motifs floraux de tradition Perse ont été incorporés aux plus grands tapis, et les tapis décoratifs ont été tissés selon les exigences du marché Européen. L'utilisation de nœuds plus gros et d'une base de laine mélangée s'est répandue. Le style tribal s'est fondu dans les anciens motifs Oushaks/Smyras. La fusion de deux styles a créé un nouveau style simplement connu à la fin du 19ème et au début du 20 ème siècle sous le nom de tapis Oushak. Les nouveaux Oushaks, tissés à des fins commerciales, employaient le rouge clair comme couleur principale, qui contrastait avec les grands motifs floraux teintés de bleu. La qualité luxueuse de la laine contribuait à rendre les couleurs plus lumineuses.

Sources et inspiration : BÉRINSTAIN, Valérie, et al. L'art du tapis dans le monde, Paris, Mengès, 1996, 378 p. ; JERREHIAN JR., Aram K. A. Oriental Rug Primer, Philadelphie, Running Press, 1980, 223 p. ; HERBERT, Janice Summers. Oriental Rugs, New York, Macmillan, 1982, 176 p. ; HACKMACK, Adolf. Chinese Carpets And Rugs, Rutland et Tokyo, Tuttle, 1980, 45 p. ; DE MOUBRAY, Amicia. et David BLACK. Carpets for the home, London, Laurence King Publishing, 1999, 224 p. ; JACOBSEN, Charles. Oriental Rugs A Complete Guide, Rutland et Tokyo, Tuttle, 1962, 479 p. ; BASHIR, Shuja. communication personnelle, s.d. ; Sources de sites web et dates de consultation variées (à être confirmées). Utilisé sous toutes réserves.