Jardins de Babylone 10'1" x 8'1"

Passer aux informations produits
1 de 10
Prix habituel $5,100.00 CAD
Price $10,200.00 CAD Special Price $5,100.00 CAD

CUSTOM SIZES AVAILABLE BY SPECIAL ORDER

PLEASE CONTACT US FOR AVAILABILITY

Sizes are approximate. Photos are not necessarily exact for color.

New rugs are of the highest quality and are handpicked overseas by the Bashir Family.

Afficher tous les détails

Overview

Matériaux et savoir-faire :

Ce tapis soigneusement noué à la main est composé à 100 % de pure laine d'agneau. La laine est une matière naturelle, représentant un choix sain et respectueux de l'environnement avec une longue liste d'avantages. Le poil de ce tapis en laine est hygiénique et hypoallergénique, car le poil naturel empêche également la croissance des bactéries et des acariens. Il représente un excellent choix pour les personnes asthmatiques en raison de sa capacité naturelle de filtrage. Le tapis est doux sous le pied tout en restant résistant à l'usure et durable. Avec un entretien approprié adapté à ses besoins, ce tapis peut durer plus de 75 ans.

Finition:
La finition de ce tapis a été réalisée selon des techniques traditionnelles vieilles de plusieurs siècles. Une fois son laborieux nouage à la main terminé, il était roulé et entièrement immergé dans un bain désinfectant où ses fibres absorbaient entièrement tout le liquide de nettoyage. Après quoi, il a été posé à plat sur le sol où une équipe de nettoyeurs a utilisé des pagaies en bois ressemblant à des rames pour pousser l'eau à travers ses fibres et en extraire les impuretés. Les coups de rame étaient synchronisés pour éviter que le tapis ne se déchire. Chaque coup resserrait encore plus les nœuds. Aucune machine n'était impliquée dans son lavage ou son séchage.

Les tapis Afghans faits à la main

Tisseurs de tapis afghansLes tapis afghans réfèrent aux tapis traditionnellement faits en Afghanistan. Les principales villes de fabrication sont Hérat, Kandahar et Kaboul. Cependant, plusieurs de ces tapis sont aujourd’hui tissés par des réfugiés afghans qui habitent au Pakistan ou en Iran. Entre 1979 et 1992, au moins un million d’afghans, incluant des centaines de milliers de tisseurs de tapis, ont fui l’Afghanistan pendant la guerre avec l’Union Soviétique ainsi que durant la guerre civile qui a sévit principalement au Pakistan et en Iran. Les tapis afghans sont solides, durables et accrocheurs. Ils reflètent l’héritage de travaux d’artistes transférés à travers les générations de familles afghanes.

Ces tapis peuvent être divisés en deux branches: les tapis Turkmène, reconnaissables à leur couleur rouge "sang de bœuf" et les Béloutches (anciennes tribus nomades). La plupart de ces tapis ont plus de points en commun avec les tribus de tisseurs de l’Asie Centrale en termes de couleurs, de dessins et de nattes qu’avec leurs homologues sophistiqués persans. La majorité est faite de nœuds persans aux couleurs atténuées de bruns et de rouges en laine, et la chaîne est souvent en poil de chèvre. L'influence persane se retrouve surtout dans les couleurs ; l'harmonie chromatique gravite autour des rouges, des cuivres, des bruns. Les motifs sont souvent celui du göl (motif qui ressemble à un pied d´éléphant) ainsi que de l´octogone qui sont accompagnés de fleurs stylisées. Les tapis d’Afghanistan les plus populaires sont les Khal Mohammadi et Afghan Aqche.

La majorité des tapis provenant de l’Afghanistan sont tissés à la main avec de la teinture végétale. La teinture végétale est encore utilisée aujourd'hui, mais depuis les années 50, la laine pré-teintée s’est creusée un chemin dans les villes et villages. On utilise donc maintenant la laine pré-teintée en combinaison avec la teinture végétale naturelle.

Plusieurs qualités de matière de tapis sont disponibles, variant de natte épaisse à moyenne, incluant les tapis en laine feutrés, les tapis tissés avec de la non-matière aplatie (kilims) et les tapis noués faits de laine, de soie et de coton. La majorité des tisseurs afghans font des tapis qui sont semblables à ceux qu’ils ont tissés pendant des décennies. Leurs tapis sont souvent tissés sur de petits métiers verticaux ou horizontaux et sont surtout produits afin de décorer les tentes dans lesquelles ils habitent. En guise de testament de la nature méticuleuse de cet art, un grand tapis afghan prend environ de six à neuf mois à tisser. Pour apprendre davantage sur l'histoire des tapis afghans, veuillez visiter notre section: tapis afghans.

Sources et inspiration : BÉRINSTAIN, Valérie, et al. L'art du tapis dans le monde, Paris, Mengès, 1996, 378 p. ; JERREHIAN JR., Aram K. A. Oriental Rug Primer, Philadelphie, Running Press, 1980, 223 p. ; HERBERT, Janice Summers. Oriental Rugs, New York, Macmillan, 1982, 176 p. ; HACKMACK, Adolf. Chinese Carpets And Rugs, Rutland et Tokyo, Tuttle, 1980, 45 p. ; DE MOUBRAY, Amicia. et David BLACK. Carpets for the home, London, Laurence King Publishing, 1999, 224 p. ; JACOBSEN, Charles. Oriental Rugs A Complete Guide, Rutland et Tokyo, Tuttle, 1962, 479 p. ; BASHIR, Shuja. communication personnelle, s.d. ; Sources de sites web et dates de consultation variées (à être confirmées). Utilisé sous toutes réserves.