Tapis Caucasien 6'3" x 5'

Passer aux informations produits
1 de 10
Prix habituel $2,700.00 CAD
Price $5,400.00 CAD Special Price $2,700.00 CAD

CUSTOM SIZES AVAILABLE BY SPECIAL ORDER

PLEASE CONTACT US FOR AVAILABILITY

Sizes are approximate. Photos are not necessarily exact for color.

New rugs are of the highest quality and are handpicked overseas by the Bashir Family.

Afficher tous les détails

Overview

Matériaux et savoir-faire :

Ce tapis soigneusement noué à la main est composé à 100 % de pure laine d'agneau. La laine est une matière naturelle, représentant un choix sain et respectueux de l'environnement avec une longue liste d'avantages. Le poil de ce tapis en laine est hygiénique et hypoallergénique, car le poil naturel empêche également la croissance des bactéries et des acariens. Il représente un excellent choix pour les personnes asthmatiques en raison de sa capacité naturelle de filtrage. Le tapis est doux sous le pied tout en restant résistant à l'usure et durable. Avec un entretien approprié adapté à ses besoins, ce tapis peut durer plus de 75 ans. Les propriétaires bénéficient d’une adhérence supplémentaire, importante pour l’équilibre, une bonne posture et la prévention des accidents. De plus, les tapis en laine sont ignifuges. Le nettoyage est également plus facile grâce à une couche protectrice qui repousse la saleté et résiste aux taches. En fait, il retiendra la saleté et la poussière jusqu’à ce qu’elle soit aspirée. Un tapis en laine est également une excellente option pour ajouter une touche de luxe à n’importe quel espace, car la laine en elle-même est un matériau luxueux.

Les teintures utilisées pour produire ce tapis sont des teintures végétales respectueuses de l'environnement qui enrichissent le fil d'un éclat naturel et vibrant. Les colorants végétaux sont également appelés colorants naturels et sont supérieurs aux colorants « synthétiques ». Contrairement aux tapis tissés avec des couleurs synthétiques, ce tapis durera des générations grâce aux matériaux de haute qualité et au savoir-faire artisanal qui y sont investis, apportant chaleur et élégance à presque tous les espaces.

Un bref aperçu des tapis du Caucase

Marchand de tapis caucasiens au Bazar de TiflisAu XIe siècle, les populations caucasiennes (peuple de la Russie, Géorgie, Azerbaidjan, Arménie et de la Turquie) ont appris la technique du nouage des envahisseurs seldjoukides. Durant les huit siècles qui ont suivi l'invasion, la région était un véritable creuset culturel et religieux. Les Caucases ont eu le loisir de puiser des idées de motifs et de décor dans les répertoires arabes, tartares, turcs, mongols, persans et russes. Il semble cependant qu'en matière de tapis, ils ont surtout retenu les leçons de la tradition anatolienne. À dire vrai, il serait bien hasardeux de vouloir illustrer en quelques lignes un portrait type du tapis caucasien tant ses facettes sont multiples - à l'égal, sans doute, de la mosaique d'ethnies qui peuple les bords de la mer Caspienne.

Un expert russe, S. Zerimov, a recensé dans la Caucase méridionale et centrale près de cent vingt-trois villages qui produisaient, chacun, des tapis d'un dessin particulier. Ainsi, les tapis à poils longs des régions pâturages, comme le Kazak, le Gendgé ou le Karabakh, qui ont parfois été tissés par des Arméniens, diffèrent du tout au tout des tapis Tcherkesses. Disons néanmoins qu'ils sont pour la plupart à trame double, noués aux nœuds symétriques ou turcs, qu'ils se distinguent par un dessin rigoureusement géométrique, un goût prononcé pour l'abstraction et pour la stylisation des formes animales. Les décors les plus répandus sont à "médaillons alignés, avec la répétition à l'infini, sur tout le champ, d'un unique motif géométrique. On trouve aussi, très souvent, des formes polygonales simplifiées entre lesquelles apparaissent des figures végétales, animales et humaines très stylisées. Les motifs les plus communs sont : les rosaces, les fleurs, les peignes et les croix.

Quant à l'encadrement, il est composé en règle très générale là encore, de trois bordures ornées d'une suite alternée de feuilles dentelées et de tulipes, de crochets qui s'opposent ou s'imbriquent les uns dans les autres, de motifs dits du "chien courant", de carrés ou de rectangles à quatre crochets. Les couleurs sont peu nombreuses, mais elles sont vives et contrastées: le jaune, le rouge, et l'orange peuvent être juxtaposés ici au bleu, au vert, à l'ivoire, au blanc et au noir.

Sources et inspiration : BÉRINSTAIN, Valérie, et al. L'art du tapis dans le monde, Paris, Mengès, 1996, 378 p. ; JERREHIAN JR., Aram K. A. Oriental Rug Primer, Philadelphie, Running Press, 1980, 223 p. ; HERBERT, Janice Summers. Oriental Rugs, New York, Macmillan, 1982, 176 p. ; HACKMACK, Adolf. Chinese Carpets And Rugs, Rutland et Tokyo, Tuttle, 1980, 45 p. ; DE MOUBRAY, Amicia. et David BLACK. Carpets for the home, London, Laurence King Publishing, 1999, 224 p. ; JACOBSEN, Charles. Oriental Rugs A Complete Guide, Rutland et Tokyo, Tuttle, 1962, 479 p. ; BASHIR, Shuja. communication personnelle, s.d. ; Sources de sites web et dates de consultation variées (à être confirmées). Utilisé sous toutes réserves.